En guise d'introduction...

L’espace de la feuille

Pour désigner ce fond, omniprésent dans les photos comme dans les textes, on peut suivre Bashô dont ‘L’étroit chemin du fond’, Oku, désigne à la fois le nord, la profondeur et l’expérience.

L’espace du livre

Une autre fascination, à la fois esthétique et intellectuelle, qui mène les photographies vers l’espace du livre si ce n’est l’inverse.

Des lieux

Finalement c’est souvent dans des lieux rattachés aux livres, que ces projets sont présentés ; un plus que les autres : la galerie / éditions L. Mauguin.

Le tourment de Yasunari Kawabata

Le 12 décembre 1968 Yasunari Kawabata prononce son discours pour la réception du prix nobel de littérature, qui vient de lui être attribué. Ce discours surprend à plus d’un titre, notamment parce qu’il y accorde une grande place à la poésie. Il évoque en particulier les figures de Ryôkan, le débonnaire, et d’Ikkyû, l’inquiet. Et c’est en homme inquiet que Kawabata apparaît au soir de sa vie, s’interrogeant sur le pouvoir des mots et des images.

Nuees_Transparence

Qu’est ce, le coeur ?

Dans une peinture à l’encre,
le son du vent dans les pins

Ikkyû

Projets

CONTACT

Voir // Lire // Signer